Le compostage

Le compostage c’est quoi ?

Le compostage est un procédé ancestral de transformation biologique des matières organiques, en présence d'eau et d'oxygène. La présence de micro-organismes favorise la fermentation et transforme les déchets. Il en résulte (après maturation) la formation d’un produit stabilisé, hygiénique et riche en humus, idéal pour le jardin. Ces micro-organismes se nourrissent du sucre, des protéines, de la cellulose et des autres constituants des matières organiques et permettent ainsi de réintroduire ces déchets dans un nouveau cycle naturel. Il faut compter environ 8 mois pour que le compost soit mûr.

On peut composter presque tous les déchets organiques que l'on produit, à savoir environ 30% de nos ordures ménagères. Ainsi, une part importante peut être détournée de l'incinération et sera valorisée grâce au compostage.

Le compostage partagé près de chez vous

Les animatrices tri et réduction des déchets proposent un accompagnement pour les sites "collectifs" (en copropriétés, dans des structures d'accueil de public, en pied d'immeuble, dans des quartiers).

  • Le travail des animatrices sur les sites "collectifs" :
    - L’équipement, la formation et le suivi des foyers en habitat collectif,
    - L’équipement, la formation et le suivi des structures d’accueil de public (cité scolaire, village des enfants, maison de retraite...)
    - La formation des professionnels et de leurs équipes
    - Des animations de sensibilisation auprès des scolaires


Si vous êtes dans une démarche collective, vous pouvez faire une demande de compostage collectif auprès de nos animatrices. Celles-ci se chargeront de l’étude, de la mise en place et de la formation. La Communauté de Communes de Haute Tarentaise fournit gracieusement le matériel et la signalétique.

Si vous êtes un particulier et que vous souhaitez vous équiper pour votre jardin individuel, vous pouvez toutefois leur demander des conseils sur les techniques de compostage et les endroits dans lesquels vous pouvez vous fournir en composteur.

 

  •  Info et renseignements : Animatrices tri et réduction, Esla et Nathalie au 06.02.00.91.29

Où trouver un composteur ?

/////

Les sites "collectifs" (en copropriétés, dans des structures d'accueil de public, dans les sites collectifs ouverts aux riverains) peuvent être équipés par la Communauté de Communes après une étude par les animatrices.

Les particuliers peuvent s'équiper dans les jardineries ou occasionnellement dans les grandes surfaces. Vous pouvez sinon le fabriquer par vos soins avec des planches de bois. L’essentiel est qu’il doit impérativement y avoir un contact avec la terre, sans quoi les micro-organismes ne pourront pas accéder aux épluchures.

/////


Quels déchets puis-je composter ?

/////

  • A composter :

Les épluchures de fruits et de légumes sans exception (attention aux excès d’agrumes souvent trop traités en pesticides)
Le thé et le café (filtres compris)
Les pâtes, le riz, le pain en petite quantité (sinon attention aux rongeurs)
Le sopalin et les mouchoirs (sans impression)
Les feuilles mortes
L’herbe séchée en petite quantité (sinon elle se décompose mal)
Les coquilles d’œuf et de moules (broyées)

 

  • Ne pas composter :

Les déchets en plastique, en aluminium, les cartons imprimés, l’acier, le polystyrène
La viande
Les cendres
La litière animale
Les plats en sauce
Les couches
Les sacs plastiques dégradables

/////

Trucs et astuces pour optimiser son compost

/////

  •  Un compost trop sec se décompose mal
    En période de forte chaleur, et surtout si vous compostez à l’aide d’un composteur fermé, votre compost manquera peut être d’eau. Pour vérifier son taux d’humidité, munissez-vous d’un gant de jardinage, pressez une poignée de compost. Si votre gant est sec alors il manque d’eau. Arrosez-le légèrement et brassez-le. Vous pouvez également faire des apports particulièrement riches en eau (melon, concombre par exemple).

 

  • Un compost trop humide sent mauvais et se décompose mal
    A l’aide du test du gant vous pouvez également vérifier le taux d’humidité de votre compost. Si lorsque vous pressez une poignée de compost il en ressort du jus, alors il est trop humide. Pour rééquilibrer votre compost rajoutez-y de la matière sèche (feuille séchée, broyat de bois, copeaux non traités). Brassez-le ensuite afin d’homogénéiser l’apport de matière. Vous pouvez également composter vos sopalins et serviettes (non imprimés) qui absorberont l’excès d’eau.

 

  • Certains apports se décomposent plus lentement, donnez-leur un coup de pouce !
    Les coquilles d’œuf, de moule mettent plusieurs années à se décomposer. Si vous souhaitez les voir se transformer plus rapidement, broyez-les avant de les mettre dans le composteur. Par ailleurs, il n’est pas rare d’observer de gros fruits ou légumes pourris déposés directement dans des composteurs (ex : citrouilles, pastèques, courgettes). Laissés en l’état ils seront difficilement assimilés par les micro-organismes. Aussi, il est conseillé de les couper en morceaux préalablement afin de leur faciliter le travail.

 

  • Le compost en lasagnes, la clé du succès !
    Le compost se décompose plus rapidement lorsqu’il est oxygéné et riche en apports carbonés. Pour équilibrer son compost, l’idéal est donc de l’entretenir en « lasagnes ». Pour ce faire il suffit d’alterner une couche d’apport de déchets organiques avec une couche de matière sèche. Lorsque vous brasserez le tout la matière sèche accélèrera le processus de décomposition.

    /////


A chacun son compost

/////

Selon les quantités de déchets verts et organiques, le lieu de vie, le climat, les pratiques de compostage peuvent varier.

  • J’habite dans une maison avec un jardin et je consomme beaucoup de fruits et légumes :
    Vous pouvez simplement installer un composteur dans le jardin avec un accès direct à la terre et y mettre vos déchets organiques. Veillez à trouver un endroit mi ombragé mi ensoleillée pour qu’il soit tempéré. Si vous possédez un broyeur à végétaux, pensez à stocker le broyat proche du composteur afin de pouvoir apporter de la matière sèche à votre compost. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez le remplacer par des feuilles d’automne sèches ou des copeaux de  bois non traités. La décomposition sera ainsi accélérée.
    L’astuce : munissez-vous d’un petit seau avec un couvercle ou d’une petite corbeille de table pour stocker les épluchures pendant le repas. Vous pourrez ainsi les trier plus facilement.

 

  • J’habite dans une maison mais je n’ai pas de jardin :
    Vous pouvez opter pour le lombricompostage. Cet outil permet de composter ses déchets organiques à l’intérieur et de récupérer de l’humus grâce à un système de bac à étages. Idéal pour un foyer de 1 à 4 personnes, il a l’avantage de prendre peu de place et de pouvoir être laissé en autonomie pendant 1 mois sans que les vers ne dépérissent.  Il ne sent pas mauvais, et rassurez-vous les vers ne peuvent pas s’en échapper !
    L’astuce : il existe en plusieurs couleurs ! Mais si vous ne le trouvez pas esthétique vous pouvez simplement le recouvrir d’une nappe et vous en servir comme table de chevet.
    Attention ! : les lombrics ne supportent pas les aliments vermifuges tels que l’ail. Les pelures d'oignon et de pommes de terre, qui sont très résistantes mettent très longtemps à se décomposer, dégageant parfois de très mauvaises odeurs. Les agrumes, se décomposent aussi très mal. Enfin, les noyaux sont également à éviter, trop durs pour se décomposer rapidement.
    A bannir : fromage, yaourt, poisson, viande, déjections canines félines.
    OU
    Votre voisin a un composteur ? Demandez-lui si vous pouvez l’utiliser ! Plus le composteur sera alimenté plus la décomposition sera active.
    OU
    Motivez vos voisins pour mettre en place un composteur de quartier (exemple site de la Bourgeat). Vous pourrez ainsi souder les habitants autour d’un projet commun et vous entraider dans l’entretien du compost.

 

  •  J’habite dans un appartement sans jardin collectif :
    Vous pouvez vous aussi opter pour le lombricompostage.
    Attention ! : Les lombrics meurent en dessous de 5°C et au-dessus de 30°C, ne les laissez donc pas sur le balcon dans ces conditions, ou vous risquerez de les perdre pour de bon.
    L’astuce : si vous avez une cave, les lombrics y seront à leur aise car ils aiment l’obscurité. Veuillez toutefois à ne pas les oublier !


  •  J’habite dans un appartement et mon immeuble possède un jardin :
    Si vous sentez que la démarche intéresse d’autres personnes dans votre voisinage, vous pouvez contacter nos animatrices pour mettre en place un site de compostage collectif en pied d’immeuble. Celles-ci vous accompagneront dans les démarches administratives (demandes d’autorisation, enquêtes), vous formeront et assureront un suivi durant la première année. La Communauté de Communes fournira gracieusement un bio-seau (permettant de trier ses déchets organiques en amont dans la cuisine) à chaque participant ainsi que le matériel nécessaire pour la mise en place du site (3 composteurs et de la signalétique).
    Attention ! Un site collectif demande une certaine implication des usagers afin qu’il n’y ait pas de débordements. Le composteur doit être régulièrement entretenu et faire l’objet de vérifications. Le projet ne doit pas reposer que sur la volonté d’une seule personne.


  •  J’aimerai également composter au bureau
    Si votre structure possède un jardin vous pouvez inciter vos collègues à installer un composteur collectif en interne.
    Si votre structure ne possède pas de jardin, vous pouvez néanmoins faire l’acquisition d’un lombricomposteur et le mettre dans votre cuisine d’entreprise ou dans votre bureau.
    Les animatrices tri et réduction des déchets pourront se charger de la formation de vos équipes et vous fournir de la documentation.


  • Je suis un hébergeur ou un restaurateur et je cherche des solutions pour composter mes déchets de légumeries et de salle.
    Si vous bénéficiez d’une zone herbeuse sur votre terrain vous pouvez mettre en place plusieurs composteurs (litrage élevé) pour composter vos déchets d'épluchage. Si vous avez de grandes quantités de biodéchets, vous pouvez les faire collecter par le biais d'un collecteur spécialisé.
    Attention ! Si vous êtes en station, l’activité du compost sera ralentie en raison des basses températures. Cela peut amener les composteurs à se remplir rapidement. Par ailleurs, les zones de déneigement peuvent parfois poser problème lors de l’implantation des sites. En cas de doute ou de questions, nos animatrices sont là pour vous épauler dans l’étude de votre projet.


  • Je suis professeur(e) des écoles et je souhaiterais composter dans mon établissement
  • Vous pouvez faire une demande de compostage collectif auprès de nos animatrices. Celles-ci se chargeront de l’étude, de la mise en place, de la formation des équipes de cuisine, de l’équipe enseignante mais aussi de la sensibilisation des enfants et des parents d’élèves à travers des animations. La Communauté de Communes de Haute Tarentaise peut vous fournir gracieusement le matériel et la signalétique.

/////