Projets en cours

Les élus de la Communauté de Communes sont en place depuis mai 2014 suite aux élections municipales de mars 2014. De nombreux projets ont émergés des commissions thématiques animées par les sept Vice-présidents.

Certains projets sont déjà réalisés depuis le début du mandat tandis que d'autres vont être engagés dans le cadre d'un plan pluriannuel.

  

Les projets en cours en 2017-2018 :

• Participation au projet de très haut débit du Département de la Savoie sur 10 ans : 2016-2026.
La Communauté de Communes participera chaque année à ce financement (fibre optique).

Mise en sécurité des autres déchetteries et l’amélioration de la signalétique,

• Aménagement du col de l’Iseran

• Extension de la voie verte

Suivi du projet de construction d'une nouvelle Ecole de Musique à Bourg Saint Maurice (quartier de l’ancien hôpital auprès d'autres services publics, communaux cette fois) suite à la démolition du Centre Jean Moulin et à la rénovation du quartier de l'ancien hôpital. Aménagement intérieur.

 L'Ecole de Musique de Haute Tarentaise (antenne de Bourg St Maurice) est actuellement dans des locaux temporaires (67 rue Jean Moulin, secrétariat au 20 rue Jean Moulin)

 

Les projets réalisés :

l’ouverture d’une permanence seniors à Val d’Isère tenue par le service Etoile (effectif depuis avril 2015),

 • l'ouverture d'accueils de loisirs pour les 3-11 ans à Tignes et Val d'Isère (effectif depuis 2015)

 • le transfert de l'accueil de loisirs de Bourg Saint Maurice au niveau intercommunal. Ce service de garde proposé aux 3-11 ans rejoint les centres intercommunaux déjà existants : Tignes et Val d'Isère. (Service effectif depuis février 2016)

la participation au développement du Centre Hospitalier de Bourg Saint Maurice à travers un fond de concours pour l’achat de terrains permettant son expansion (effectif depuis novembre 2015)

la poursuite de la conteneurisation pour les déchets (notamment sur Bourg St Maurice)

actions de sensibilisation visant à diminuer la quantité de déchets produits et d'améliorer la qualité du tri sélectif (missions assurées auparavant par le SMITOM de Tarentaise, syndicat de déchets - repris par la Communauté de Communes depuis le 1er janvier avec des animatrices réduction et tri des déchets).

l’achat de véhicules pour la collecte des déchets (remplacement d’une partie la flotte vieillissante),

l’amélioration de l’accueil en gare et à proximité (poursuite de l’aménagement de la salle d’attente, développement du local tourisme),

l’accueil d’un événement cyclo en Haute Tarentaise chaque année : Tour de l'Avenir. 

Restructuration du site des Brévières depuis le 1er avril 2016 : destruction de l'usine d'incinération des déchets ménagers, construction d'un quai de transfert (pour le compactage des déchets avant évacuation) et reconstruction d'une nouvelle déchetterie. (Ouverture prévue du site : hiver 2016-2017)
Déménagement temporaire de la déchetterie à l'aire de chainage de la Raie au 1er avril 2016.

• Transfert du RPAM (Relais Parents Assistantes Maternelles) au 1er avril 2016 au niveau intercommunal (service auparavant communal de Bourg St Maurice proposé aux familles de Bourg et de Séez). Le Service sera étendu à toutes les familles de Haute Tarentaise. Une page sera consacrée au RPAM prochainement sur ce site.

• Refonte des statuts de la Communauté de Communes : prises de compétences dans le cadre de la Loi NOTRe à partir du 1er janvier 2017 et transferts de compétences choisies par les communes à l'intercommunalité.
Pour marquer cette évolution significative, la collectivité s'appelle désormais "Communauté de Communes de Haute Tarentaise". Son logo et sa charte graphique ont également évolués.

 

Et ensuite :

 • Ouverture d'un PIJ : Point Information Jeunesse afin de compléter l’offre de services à destination des adolescents et des jeunes adultes jusqu’à 25 ans (recherche de stages, de jobs et d’orientation...)

• Réflexion sur l'extension du portage de repas à toutes les communes de Haute Tarentaise

• Nouvelles compétences dans le cadre de la loi NOTRe : gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (1er janvier 2018) et eau et assainissement (1er janvier 2020 ; des études sont déjà lancées pour réussir ce transfert dans 3 ans).